RECHERCHE  
 

DES CERBERES AU CENTRE AFTAM DU GRAND CORMIER

Depuis le samedi 24 juillet, les résidents du centre Aftam du Grand Cormier ont été surpris de voir, un maître-chien d'une société privée, assurer la sécurité de leur personne et de leur biens. Ont-ils été informés auparavent ? Evidemment non ! Aftam est un prestataire de service, de ce fait, il est tenu travailler dans la transparence pour ceux qui payent pour bénéficier, en retour , d'une qualité de service irréprochable. Envoyer des maîtres-chiens sur un site industriel et autres du même genre, nest pas la même chose pour un site résidentiel comme le nôtre. Sommes-nous vraiment traités comme des prisonniers - des voix

s'élèvent de plus en plus dans ce sens - ou le centre Aftam est-il un enfer pour être gardé par des cerbères ? En tout cas, Non Grata, comme les étudiants, de coutume, refusant la présence des forces de l'ordre sur leur campus, n'accepte pas l'emploi d'une force disproportionnée pour régler des problèmes humains. Comment sommes-nous arrivés à cet extrême ? A cause de l'utilisation des méthodes de gestion, par le prestataire Aftam, imposées aux résidents et condamnables, des surveillants non informés, surpris par la colère de ceux-ci ont été pour la plupart exposés et piégés. La question est de savoir si Aftam est compétent pour gérer et servir qualitativement le centre du Grand Cormier ? Affaire à suivre !

 

GNADOU Dano Zady

Journal - N°1